Mot du Recteur du Séminaire

Chers amis, je saisi cette occasion pour vous adresser mes salutations les plus cordiales. Nous commençons avec joie cette nouvelle année académique même si nous sommes encore préoccupés par la situation sanitaire en l’occurrence la pandémie de la Covid 19.

Mes chers séminaristes, le thème qui va nous guider tout au long de cette année est tiré du livre des Psaumes : « la part qui me revient fais mes délices, j’ai même le plus bel héritage » Ps16,6. Il est très important de nous rappeler que le choix du séminaire, de la vie missionnaire n’est pas notre choix à nous, le vrai protagoniste c’est le Seigneur lui-même. Et pour ce fait nous devons être capables de nous laisser transformer, surprendre et conduire par Dieu lui-même. Plus nous faisons l’expérience de l’amour de Dieu, plus notre réponse à son appel se renouvelle au fond de nous et nous pousse à ne point rester à un niveau statique mais d’avancer jour après jour vers la sainteté à travers une réponse responsable, libre et sincère à la suite du Christ.

À cet effet, nous sommes tous invités à la vigilance, car plus nous grandissons dans la foi et le discernement, plus la tentation est grande : c’est l’appel incessant à la conversion. C’est l’expérience qu’ont fait tous les saints et nous aussi, nous pouvons être fidèles à notre vocation si nous restons attachés au Christ dans une vie de prière, de simplicité et d’intimité avec Lui. Nous devons nous laisser « mouler » et éviter « la philosophie du rabais » qui consiste à se contenter du minimum. Nous avons tous de bonnes capacités et potentialités et par conséquent nous devons viser le maximum en offrant toutes nos forces et énergies.

La vocation est un appel personnel. Pour ce fait, même si la vie du séminaire se veut communautaire, la réponse à cet appel de Dieu est donnée par chacun de nous. C’est à travers la rencontre avec le Seigneur, sa Parole, les Sacrements et avec l’aide des formateurs que cette réponse devient plus concrète et vérifiée. Il est important de se faire connaitre par les formateurs. Et l’un des moyens les plus sûrs c’est de les rencontrer et partager avec eux notre cheminement et l’esprit avec lequel nous avançons. Les formateurs sont là pour nous aider et par conséquent nous ne devons pas avoir peur d’eux mais plutôt les voir comme des personnes ressources sur lesquelles nous pouvons nous appuyer en cultivant avec eux une relation de confiance et de sincérité.

À vous tous, je souhaite une fructueuse année académique dans l’esprit de la célébration des 170 ans de notre existence placé sous le signe des transformations et changements dans notre Institut.

 

 

                                                       Père Graziano MICHIELAN

 

L'ANNEE SPIRITUALITE

Classe de l'année de spiritualité 2019-2020

Qu’est-ce que c’est ?

       C’est une période d’expérience spirituelle que le  PIME propose à ses étudiants afin qu’ils acquièrent :

a) une expérience et une connaissance en profondeur et systématique de la vie spirituelle ;

b) Une assimilation convaincue des exigences objectives de la vocation missionnaire et presbytérale et de la propre situation intérieure devant l’appel divin et ecclésial ;

c) Une initiation à la vie et à l’esprit de l’Institut, en vue de l’insertion en ce dernier (Documenti Capitolari, 655).

Finalité:

              L’Objectif  de l’année de spiritualité est d’aider les candidats à faire un discernement systématique sur quelques aspects de la vocation au sacerdoce ministériel et à la mission à travers l’Institut missionnaire PIME. Ces aspects essentiels peuvent être regroupés en quatre points :

  1. L’appel à la consécration

  2. L’appel à la consécration à travers la mission

  3. L’appel à la consécration à travers le sacerdoce

  4. La réalisation de l’appel à la mission et au sacerdoce dans le PIME, en intériorisant le charisme et la spiritualité.

​               Puisque « la formation spirituelle est la composante dominante aussi de l’itinéraire formatif qui aboutit à la promesse initiale et au rite d’admission parmi les candidats au diaconat et presbytérat » (Direttorio generale della formazione, aggiornato al 18 febbraio 2015, nr. 2014.), C’est important que tous ceux qui se préparent au sacerdoce ministériel, « après avoir accompli les études philosophiques passent une période intense de vie spirituelle, dans une communauté appropriée de formation de l’Institut érigée pour telle fin. Cette période (une année académique pour tous) reste incorporée à la communauté formative du premier cycle, mais elle a des moments propres et un programme organisé ad hoc ». (Ibidem, N° 206.)

             Les candidats missionnaires laïques et presbytes en font ensemble, avec la possibilité que la dernière partie soit diversifiée pour donner une empreinte spécifique à ces deux formes de vocation missionnaire.

L’icône spirituelle de référence de telle période est le Christ Évangélisateur (C16) et toute l’année de spiritualité se propose de structurer un parcours d’identification à Jésus Seigneur qui annonce le Règne de Dieu, instruit une communauté de disciples afin que continuent son œuvre à travers le don de l’Esprit Saint et consigne la propre vie au Père comme sacrifice de salut pour l’humanité.

               Du point de vie méthodologique, les candidats seront accompagnés pendant ce parcours d’identification au Christ à travers quelques sessions qui introduisent quelques dynamiques spécifiques de la prière et du discernement spirituel à travers un parcours éducatif qui présente, soit en forme théorique que pratique, quelques formes et modalités de prière typiques de la tradition de la spiritualité chrétienne et du discernement des esprits.

                                                                                                                                                                                                                Père Francisco DA SILVA, PIME

 
 

PROMESSE INITIALE 2020

 

Le 31 Mai de l’an 2020, nous avons célébré trois grandes fêtes : la Pentecôte, la Promesse Initiale d’agrégation au PIME et d’admission parmi les candidats au Diaconat et au Presbytérat à la paroisse Saint Blaise de Mvog-Ebanda, et la bénédiction de la maison des frères sise dans le site du chantier du nouveau séminaire PIME à Nkolbissong.

La Promesse Initiale prononcée lors de la Messe de la Pentecôte par les 05 candidats : Adolfo, Arsène, Gaël, Jean et Jérémie, a été célébrée à 10h30 par le P. Rino Porcellato accompagné de trois formateurs du séminaire sans toutes fois oublier la présence de 14 séminaristes PIME, deux frères Domenico et Gian-Luigi, les Sœurs de l’Immaculée et des très nombreux chrétiens.

Lors de son homélie le célébrant principale nous rappela que la pentecôte est la fête de la naissance de l’Eglise qui date aujourd’hui de 1990 ans. Comme au premier jour l’Esprit Saint est toujours à l’œuvre pour renouveler, rajeunir et conduire l’église ; il s’est manifesté dans le temps par le feu qui brule nos péchés et par le vent symbole de source de la vie. Ces langues de feu enseignent à différentes manière les enseignements de Jésus à tous les coins du monde par les sept dons qui sont : la sagesse, l’intelligence, la force, le conseil, la science, la piété et la crainte de Dieu ; et c’est à chaque chrétien de mettre ces dons au service des Autres et de l’Église. Il a ensuite mis l’accent sur le fait que Adolfo, Arsène, Gaël, Jean et Jérémie, ont signé leur engagement avec joie, ténacité et détermination à poursuivre leur formation qui les conduira un jour à prononcer la promesse définitive et à s’engager dans le sacerdoce missionnaire. Le P. Rino au nom du Supérieur Général, Régional et de tous les missionnaires PIME leur a souhaité la bienvenue dans leur nouvelle famille d’Apôtres : le PIME.

Après l’homélie, les candidats présentés par le Recteur ont prononcé leur oui a s’engager et poursuivre dans la formation qui les portera un jour au sacrement de l’Ordre. Ensuite, Ils ont été accueillis dans la famille d’Apôtres PIME comme candidat à la consécration missionnaire pour toute la vie. Ainsi ils ont été revêtus par les prêtres PIME présents de l’aube liturgique. Le recteur de nouveau présente le souhait des candidats à vivre leur futur ministère au service de l’Evangile selon le charisme du PIME , ainsi tous unanimement  promettent de se dédier entièrement à l’évangélisation des non-chrétiens, à la mission du christ en renonçant à soi et en servant l’institut , à un don total de soi pour la cause missionnaire chacun à une collaboration avec tous les membres du PIME ; alors le célébrant en la qualité du supérieur acceptent avec joie cette promesse tout en s’engageant pour sa part à faire poursuivre leur formation en vue de leur vocation missionnaire .les mots de remerciements du père recteur et d’un  représentant des promettant ont conclu la célébration.

Pour sa part, Le père Curé a adressé l’invitation à tous les présents de se rendre dans l’ancienne église pour l’agapè fraternelle. Tous ont pris d’assaut les nouveaux jeunes PIME pour les féliciter et les encourager.

Tout de suite après, nous nous sommes déportés pour La bénédiction de la maison des frères suivie du repas qui a eu lieu au site de la construction du nouveau Séminaire à Nkolbissong, a été bénie d’abord par le vice-Recteur p. Patience Kalkama ensuite par une copieuse pluie et tous ont été émerveillés, remplis de stupeur et de joie par le simple mais succulant repas. D’autres se croyaient aux noces de l’Agneau alors que nous étions encore sur terre mais sur une montagne de Nkolbissong. 

Achille Tissebe (Philo I)

01/06/20

soutenance de thèse

Le 6 juillet 2020, le vice-recteur; Père PATIENCE KALKAMA,  a soutenu sa thèse de mémoire en master sur le thème: "Pour une dynamique auto-propulsive du développement en Afrique: Une lecture de l'oeuvre sociale de  GODFREY NZAMUJO" à l'Université Catholique de l'Afrique Centrale de Yaoundé, en la présence de ses confrères du PIME notamment, P. DANILO FENAROLI( supérieur régional), P. RINO PORCELLATO, P. CHARLES, P. GRAZIANO MICHIELAN, P. GIUSEPPE PARIETTI  et certains séminaristes, amis et connaissances. Père PATIENCE KALKAMA a fini sa soutenance de thèse, avec une mention excellente.